L’eau discrète.
On l’entend, on ne la voit pas.

J’arrive à la Piscine, au bord du lac.
Or bleu, familière et dangereuse parfois. Je l’aime dans tous ses états; liquide, solide, gazeux; elle est moi et je suis elle.

Je me glisse en elle jusqu’à ce que mes pensées deviennent solubles.
Elle m’enlace abreuvant mon épiderme de sa luxure la plus simple et essentielle.

Je m’amuis et m’efface de toute prononciation, puis je m’extrais comme déracinée du liquide amniotique…

piscine piscinesup


Comments are closed